Alimentation du poulain : Quels sont ses besoins dès la naissance ?
Alimentation du poulain : Quels sont ses besoins dès la naissance ?

La vitalité du poulain dépend de ses premières heures de vie et notamment de la prise d’un colostrum de bonne qualité. Quels sont les besoins du poulain à la naissance ? Sont-ils toujours satisfaits ? Cet article vous explique comment booster la vitalité de votre poulain…

Les besoins énergétiques et protéiques du poulain nouveau-né

Le poulain à la naissance n’a pas beaucoup de réserve énergétique et de diversité d’apports. Il a très peu d’énergie circulante et peu de graisse de stockage.

Il est donc primordial qu’il tête le plus tôt possible pour combler ses besoins métaboliques importants. En effet, le poulain va être confronté à une croissance très rapide, il double son poids de naissance sur le premier mois de vie, qui est très coûteux en énergie et surtout en protéines. La matrice osseuse étant à 20 % de nature protéique, un déficit en protéines entraîne une mauvaise croissance osseuse ainsi qu’un mauvais développement. Une carence en protéines peut être induite par un déficit en seulement un acide aminé, alors que la quantité de protéine totale apportée est suffisante.

Dans les premiers jours, il apprend à réguler sa température, ce qui est très coûteux en énergie surtout s’il naît en fin d’hiver.

Enfin, le poulain va brûler sa réserve d’énergie les premières heures pour se lever et essayer d’atteindre les mamelles de sa mère, s’il n’y parvient pas, ses chances de survie sont comptées.

Ces coûts métaboliques sont différents en fonction des races, par exemple, le poulain pur sang aura des besoins liés au maintien de la température supérieures.

Les besoins en minéraux et vitaminiques du poulain nouveau-né

Le poulain stocke durant les derniers mois de gestation les vitamines et oligo-éléments dont il a besoin pour les premiers jours de vie. Ainsi, son apport dépend des apports reçus par la poulinière en fin de gestation. Il dépend aussi de l’apport du colostrum et du lait et ensuite des aliments solides (herbes, fourrages, concentrés).

Le poulain par sa croissance très rapide a des besoins en minéraux, vitamines et oligo-éléments très importants. Dans les premiers mois de vie, toute carence ou déséquilibre alimentaire entraîne un retard ou peut porter irréversiblement atteinte au développement. Le tissu osseux est le premier affecté, en raison de sa mise en place très précoce. Les troubles du développement liés à une croissance trop rapide sont souvent le résultat d’une inadéquation entre les apports énergétiques et protéiques et les apports en phosphore, calcium, zinc ou cuivre qui ne sont pas assez importants au regard des quantités d’énergie et de protéines consommées.

Ainsi, il est essentiel de s’assurer que les apports du poulain soient bien pourvus.

Pourquoi apporter des compléments dès la naissance du poulain ?

La qualité des apports de la mère peut varier en fonction de sa race, de son environnement, de son état, de son alimentation et de sa qualité maternelle. Ainsi les réserves stockées par le poulain durant les derniers mois de gestation et la qualité du colostrum peuvent être insuffisantes. Le colostrum apporte dix fois plus de vitamines et d’oligo-éléments que le lait donc s’il est de mauvaise qualité, le poulain pourra avoir un manque.

Les aléas de reproduction (dystocie, naissance prématurée) et les températures extrêmes que peuvent subir le poulain durant la naissance et les premiers jours de vie, peuvent être un stress accru sur les besoins du poulain et nécessiter une compensation par des apports extérieurs à la mère.

Le poulain fera toujours passer ses besoins de thermorégulation avant la croissance, ainsi si les besoins ne sont pas comblés la croissance peut être stoppée, voir le poulain peut aller jusqu’à utiliser ses tissus. D’où l’importance de mettre le poulain dans des conditions environnementales optimales et d’assurer des apports conséquents par la mère ou par des compléments comme Foal Stim et Foal Stim+.


Source :

Buechner-Maxwell V.A., 2005. Nutritional Support for Neonatal Foals. Veterinary clinics Equine, p487-510.
Ousey JC, McArthur AJ, Rossdale PD, 1991. Metabolic changes in thoroughbred and pony foals during the first 24 h post partum. Journal of Reproduction and fertility. Supplement, p561-570.
Prudik S.D., 2009. Thèse : prise en charge du poulain orphelin. Ecole nationale vétérinaire Toulouse.


Suzie Bathellier
Chef de produit