Comment améliorer le confort des chevaux au box ?

Hormis les chevaux de loisirs qui ont la chance de passer une bonne partie de l’année au pré, beaucoup de chevaux vivent le plus clair de leur temps enfermés dans un box. Si les écuries permettent aux hommes de rapprocher leurs montures, et de pouvoir ainsi les soigner et les observer quotidiennement, l’environnement naturel du cheval reste le champs, où il est libre de brouter et de galoper à sa guise. Alors comment conformer vos écuries ? Quels sont les produits à privilégier ? Réponse dans cet article


Les choses doivent être bien réfléchies dès la conception de l’écurie. Pour éviter tout problème sanitaire, les installations doivent être suffisamment aérées. Je vous conseille également d’opter pour des portes à doubles ouvertures, c’est-à-dire une au niveau de la porte et une donnant sur l’extérieur. En effet, cela offre au cheval une occupation supplémentaire qui peut ainsi observer son environnement comme il l’entend. Cela permet aussi une bonne respiration de la structure.

Le sol doit convenir aux sabots des chevaux, donc ne surtout pas être glissant. Pour ce faire, plusieurs choix s’offrent à vous : le plus courant reste le béton, toutefois, pour procurer davantage de confort à vos chevaux, vous pouvez équiper vos boxes de dalles en caoutchouc évitant les glissades et permettant également un meilleur drainage des boxes.

La taille standard des boxes s’établie à 12m². Je vous conseille de les désinfecter avec des produits adaptés afin d’éviter au maximum les maladies et la prolifération des microbes. Vous pouvez également utiliser ce produit pour nettoyer les mangeoires, le camion et dans les boxes lors des déplacements en compétition pour éviter de récupérer les microbes du cheval précédent.

Une litière adaptée.

Un des aspects à ne surtout pas négliger reste le type de litière utilisé. Sur le marché, différentes matières sont proposées, et il est parfois difficile de bien cibler les besoins des chevaux.

La paille reste évidemment la plus connue, et, encore aujourd’hui, la plus plébiscitée par les usagers français. Outre son prix avantageux, elle procure aux chevaux un confort optimal et une occupation journalière. Toutefois, sa qualité variable conduit certains chevaux à développer des allergies. Elle peut aussi provoquer des bouchons dans l’intestin d’un cheval trop gourmand, qui peut alors contracter des coliques. Dans ce cas, il s’avère nécessaire de trouver une alternative.

Les litières de substitution telles que les copeaux ou les fibres permettent de réduire la poussière et ne sont pas ingérées par le cheval. Ces litières présentent des caractéristiques différentes, il est possible de les mélanger pour combiner les qualités des divers produits. Avec un entretien quotidien et l’ajout d’une couche par semaine, ces litières ont une durée d’utilisation plus longue que la paille. En outre, elles présentent également l’avantage d’être plus faciles à stocker que la paille, car moins volumineuses.

Cependant, le cheval doit être occupé durant la journée. Avec ces litières, il convient de lui donner du foin. Si votre cheval est sensible à la poussière, le foin peut être humidifié ou vous pouvez utiliser des substituts comme l’enrubanné.

Enfermé dans un box, éloigné de son environnement naturel, le cheval peut rapidement s’ennuyer et développer des tiques. Pour y remédier, je vous conseille d’installer des grilles col de cygnes aux portes des boxes et/ou lui mettre à disposition des jeux (un ballon à poignées, des objets à accrocher aux parois ou une pierre de sel).


Anaël MARZIN
Responsable marché Equideos