La conjonctivite chez les chevaux

Votre cheval a un regard inhabituel, son œil coule, il est à peine ouvert … Cela peut-être une conjonctivite.

Si il est important de chercher la cause du problème, il faudra également rapidement réaliser des soins pour éviter que le phénomène ne s’aggrave. Je vous propose donc cette semaine un article reprenant les différentes causes de la conjonctivite et les soins de base à procurer à votre cheval.


Qu’est ce que la conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, c’est-à-dire de la surface interne des paupières (conjonctive palpébrale) et du blanc de l’œil (conjonctive bulbaire), qui peut entraîner une rougeur.

Les conjonctivites sont souvent provoquées par des irritations dues à la poussière, des virus ou des bactéries (bactérie streptocoque). Selon le cas, une simple irritation peut entraîner un écoulement clair comme des larmes ou un écoulement épais et purulent dû à un microbe.

En été, les mouches sont les vecteurs de certaines conjonctivites. En se posant sur les crottins, ces insectes véhiculent des microbes susceptibles d’infecter l’œil du cheval quand ils entrent en contact avec lui.

Lorsque vous aurez cerné l’origine de l’inflammation, il sera donc nécessaire d’en supprimer la cause. Si le cheval se trouve dans un environnement sale, essayez de rendre l’endroit plus propre. Evitez notamment les sources de poussière : paillez le box quand le cheval reste à l’extérieur par exemple.

Mettez une moustiquaire à votre cheval si c’est la période des mouches, que ce soit à titre préventif ou pour ne pas aggraver l’état d’un œil qui coule déjà.

Évitez-lui les courants d’air.

Le traitement de base.

Si votre cheval est difficile à soigner, vous pouvez utiliser un tord-nez, et s’il se frotte l’œil mettez-lui un collier.

Utilisez du sérum physiologique ou une solution désinfectante, car il peut rester dans l’œil des petites particules microbiennes qui s’accumulent dans les conjonctivites.

Si le cheval se laisse faire, envoyez une petite giclée de produit sur la surface de l’œil (l’embout de la pipette ne doit jamais être en contact avec l’œil). Avec un coton ou une compresse, récupérez le mucus au coin interne de l’œil. Si le cheval ne se laisse pas soigner, imprégner bien le coton ou la compresse avec le produit adapté et pressez-le sur le coin de l’œil. Repassez sur l’œil fermé pour faire en sorte que le produit y pénètre un peu.

Si ces premiers soins ne suffisent pas, demandez conseil à votre vétérinaire qui vous prescrira une pommade ou un collyre anti-inflammatoire et antibiotique. Ne faites surtout pas d’automédication, car vous pourriez aggraver la situation.


Anaël MARZIN
Responsable marché Equideos