Le mash : quel intérêt pour mon cheval et comment le choisir?

Le mash est de façon historique distribué dans les écuries de course pour les jours de récupération. Mais quels sont les intérêts de cette pratique du « terrain » et comment choisir la bonne recette ? Je résume pour vous les études sur le sujet dans cet article !

Effet d’un aliment humide sur l'absorption d’eau :

Une étude a étudié l’effet d’apporter des grains en mash humide plutôt que sec sur la consommation d’eau du cheval. Les chevaux sous mash avaient tendance à boire plus d’eau que les chevaux avec une ration sèche. Il a été démontré que le cheval boit moins d’eau durant l’hiver, de 6 à 12 % moins que lors des autres saisons. Ainsi, apporter un aliment humidifié peut permettre temporairement une réhydratation mais aussi favoriser l’apport global d’eau chez le cheval, notamment durant les périodes de stress (effort intense, froid).

Effet de la cuisson sur la digestibilité

La cuisson des céréales dans de l’eau permet de réduire la fraction des sucres tels que l’amidon de la ration. En effet, la température et l’humidité activent les enzymes, présentes dans les céréales, qui réduisent les sucres complexes en sucres simples. Elle permettrait aussi d’augmenter la part des fibres et sucres structuraux des céréales. La cuisson permet donc de réduire la richesse en sucre et d’augmenter la digestibilité de la fraction fibreuse.

Focus sur les ingrédients et l’apport énergétique

Les ingrédients couramment utilisés sont les céréales telles que l’orge ou l’avoine, la graine de lin et le son. Le but d’un mash est d’apporter de l’énergie sous une autre forme (gras, fibre) très digeste et appétente, ce que permet la cuisson et l’hydratation des céréales. La ration sous cette forme optimise le confort digestif du cheval. La graine de lin en plus d’apporter une richesse en gras, a des effets anti-inflammatoires par sa richesse en Omega 3. Le son dans le mash permet d’éponger l’eau ajoutée et de servir au transit du cheval.

Un mash peut donc servir à augmenter la consommation d’eau des chevaux après un effort intense, lors d’une convalescence ou l’hiver ; et à augmenter l’appétence de la ration pour des chevaux qui n’ont pas l’envie de manger, comme après un effort intense. Notamment en évitant d’apporter un repas trop riche en énergie rapidement absorbé et dangereux pour l’intégrité métabolique du cheval.

Attention : veiller à ce que les ingrédients soient cohérents avec la ration régulière pour éviter un changement trop brutal pour la microflore digestive.

Quel mash ?

Il faut se poser la question de la cible du mash et de l’objectif recherché. Le mash maison permet de réaliser une formule unique et diverse et d’économiser sur les matières premières. Mais si vous n’avez pas le temps, ni le matériel, ou encore les matières premières nécessaires à la réalisation de votre mash, il peut être judicieux d’opter pour une solution déjà préparée. Une recette prête à l’emploi où les ingrédients ont déjà subi une certaine transformation pour les rendre très digestes, et à laquelle vous pouvez ajouter de l’eau bouillante ou refaire une légère cuisson à la vapeur pour servir tiède.



augmenter l’appétence, apporter de façon importante de la matière grasse et des fibres, faciliter la prise alimentaire, éviter le contact rapproché avec de la poussière ou de la poudre, favoriser l’hydratation.

un vieux cheval, un cheval convalescent, au repos, de loisir.

un mash de type MASH LIGHT : riche en fibres et protéines (pulpe de chicorée, fléole, luzerne, son, caroube, soja toasté, cosse d’avoine), riche en matière grasse (graine de lin et huile de lin) et appétent (flocons de carottes).
augmenter l’appétence, apporter de façon importante de la matière grasse, améliorer la respiration et le fonctionnement digestif, favoriser l’hydratation, aider mon cheval à récupérer après l’effort ou après un stress.

un cheval au repos, au travail léger à modéré.

un mash de type MASH EQUIDEOS : apport énergétique digeste (pulpe de chicorée séchée, son, flocons d’orge, avoine, flocons de maïs), riche en matière grasse (graine de lin, huile de lin, huile de soja), appétent (flocons de carottes) et stimulant (sel, ail séché, flocons de poireaux, céleri, thym, romarin, eucalyptus, ortie).
augmenter l’appétence, apporter de façon importante de la matière grasse et des protéines, favoriser l’hydratation, aider mon cheval à récupérer après l’effort ou après un stress.

un cheval au travail léger à intense.

un mash de type MASH PRO : apport énergétique digeste et protéique (pulpe de chicorée, son, flocons d’orge, avoine, flocons de maïs, soja toastée, flocons de pois), riche en matière grasse (graine de lin, huile de lin, huile de soja), appétent (flocons de carottes).

Source :
N.K. Rucker, and K.M. Hiney, 2013. Voluntary water intake in horses when fed a dry versus mash grain in two different seasons. Journal of Equine Veterinary Science, 355–356.
S. Sarkijarvi , M. Saastamoinen, 2006 . Feeding value of various processed oat grains in equine diets, Livestock Science, 3 – 9.

Suzie Bathellier
Chef de produit