Quelle litière choisir pour son cheval ?

Si la paille est la litière la plus utilisée pour les chevaux, son prix, sa « rareté » et ses potentiels problèmes de qualités (poussières…) font que de plus en plus de détenteurs de chevaux se tournent vers les litières artificielles.

Dans ce blog, on vous propose donc de faire le point sur les caractéristiques de ces litières artificielles, leurs points communs et leurs différences.

Le matelas idéal

La litière est un élément essentiel pour le confort du cheval logé au box. Sa nature, sa qualité et son entretien doivent faire l’objet d’une attention quotidienne, afin d’apporter la propreté et l’hygiène indispensables aux chevaux.

Pour les chevaux passant une grande partie de leur temps au box, la litière constitue un élément fondamental. Sa première fonction est celle d’un matelas confortable, où ils apprécient de se coucher et se reposer. Épaisse, elle leur évite de se blesser quand ils se couchent ou se roulent, ou de glisser lorsqu’ils se relèvent. Elle forme aussi une couche isolante sur le sol, conservant ainsi la chaleur en hiver.

Les points communs entre les litières artificielles

Toutes les litières artificielles ont pour avantage commun de diminuer énormément la présence de poussière dans l’environnement du cheval. Elles conviennent donc particulièrement à des chevaux sensibles. Contrairement à la paille, elles ne nécessitent pas de rajout quotidien puisque les chevaux ne l’ingèrent pas (on évite donc le repaillage quotidien). De plus, elles nécessitent moins de surface de stockage et génèrent une quantité de fumier moins importante que la paille.

Cependant, ces litières nécessitent un ramassage des crottins quotidien pour optimiser au maximum la durée de vie du box. Par ailleurs, il est indispensable que les chevaux aient un accès au foin quasiment en permanence pour éviter qu’ils s’ennuient et ne restent à jeun entre les repas de concentrés.

Les différentes litières

  • Le copeau de bois
    Le copeau de bois est la litière artificielle la plus communément utilisée pour les chevaux. Il existe différentes tailles de copeaux aux caractéristiques propres. Les « petits » copeaux sont généralement issus de « déchets » de coupe de bois en scierie. Ils peuvent être plus ou moins tamisés pour enlever un maximum de particules fines et limiter la poussière. Ils sont généralement très absorbants.

    À l’inverse, les gros copeaux sont taillés directement dans le bois pour être utilisés en tant que litière. Ils sont donc totalement dépoussiérés. Cependant, s’ils apportent du volume pour un confort optimal pour le cheval, ils ne sont pas très absorbants.

    Dans l’idéal, nous vous conseillons de mettre une couche de petits copeaux en premier pour le côté absorbant, puis d'ajouter ensuite des copeaux à larges pétales pour le volume et le confort. Si vous ne souhaitez pas utiliser 2 types de copeaux différents, vous pouvez également choisir un copeau intermédiaire à utiliser seul.
  • Le miscanthus
    Le miscanthus en paillis vous garantit une litière 100% naturelle car elle provient d'une culture pérenne, qui ne nécessite ni engrais ni produits phytosanitaires passée l'année d'implantation. Elle est également exempte de toutes traces de moisissures et de poussière. Ses tiges ne sont pas appétantes pour les chevaux et évitent donc tout risque d’ingestion de litière. Le miscanthus est facilement épandable et son pH neutre permet de ne pas acidifier vos sols.
  • Le lin
    Plus absorbant que le miscanthus, le lin est un produit pur, sain et écologique correspondant aux besoins des chevaux avec des problèmes respiratoires. Son absorbance épatante permet un entretien de la litière très facile et sans gâchis. La litière de lin produit un fumier riche en azote et fournira donc un excellent fertilisant pour vos pâtures, ayant la capacité de se composter très rapidement.

    (Il existe une litière composée à 50% de lin et 50% de miscanthus pour une captation optimale de l’ammoniac. Il y a donc moins d’odeurs dans les écuries).
  • Granulés de bois
    De plus en plus utilisés ces dernières années dans les écuries, les granulés de bois présentent différents avantages. Contrairement à ceux utilisés pour le chauffage, les granulés destinés à la litière pour chevaux ne sont pas traités et ne contiennent aucun produit chimique. Mieux dépoussiérés que les copeaux, ils absorbent jusqu’à 4 fois leur volume. Ils peuvent s’utiliser secs (friables et de densité élevée, ils se délitent facilement) ou légèrement humidifiés pour accélérer le processus de transformation du granulé en matelas. On constate une amélioration de l’hygiène du pied du cheval puisque le granulé ne colle pas au sabot et préserve les articulations.
  • La tourbe
    La litière de tourbe est composée de végétaux décomposés et est anallergique et non poussiéreuse. Elle est donc particulièrement adaptée pour une utilisation en sous couche pour les chevaux sensibles et n’est jamais ingérée. Cependant, cette litière à une isolation thermique limitée.
  • Litière carton
    Dernière arrivée dans les litières pour chevaux, la litière carton est 100% dépoussiérée. En carton nu ou imprimé uniquement à l’encre végétale, elle évite tout risque d’ingestion et de contamination pour les chevaux. Proposée en carton recyclé uniquement, cette litière est écologique et offre un réel matelas confortable et qui ne glisse pas sous les pieds du cheval.

Louise JEGARD
Chef de Produit Équidéos