ENQUÊTE SUR LA GESTION DE L’ALIMENTATION DANS LE SECTEUR ÉQUIN

Recherche & développement : Formuler un aliment répondant aux besoins physiologiques du cheval

Facteur n°1 – Prendre en compte le comportement naturel du cheval et les spécificités de la prise alimentaire

Avec les granulés et les céréales la mastication est différente, la salivation moins importante et le temps d’ingestion diminué (9 à 15 min) contre (25 à 30 min) pour les fourrages. Ces phénomènes peuvent amener à des problèmes digestifs plus ou moins long terme.

Les aliments de la gamme avec 30% de brins longs permettent de se rapprocher de la mastication et de la salivation observées avec les fourrages, et ainsi éviter les problèmes de dentition et de bouchons œsophagiens.

Facteur n°2 – Favoriser une bonne digestion gastrique et iléale

Le manque de salive induit par l’ingestion des granulés peut amener à une augmentation de l’acidité gastrique et à la compaction de l’aliment en boule au fond de l’estomac. Ces aliments concentrés peuvent aussi induire un temps de rétention plus long dans l’estomac et donc favoriser une plus grande fermentation de l’aliment conduisant encore à une plus grande acidité. A l’inverse, le temps de rétention des granulés dans l’intestin grêle est plus court que pour les fourrages.

L’apport des fibres en même temps que les granulés et les céréales amène la bonne répartition des éléments dans l’estomac. Cela permet d’éviter d’éventuels ulcères gastriques et pertes énergétiques. Le temps de digestion dans l’intestin grêle est aussi augmenté ce qui favorise une bonne absorption des nutriments et évite une trop grande perte d’amidon dans le gros intestin.

Facteur n°3 – Optimiser le fonctionnement du gros intestin

Une trop grande quantité d’amidon et des changements brusques d’alimentation déséquilibrent la flore du gros intestin notamment en diminuant la quantité de bactéries dégradant les fibres.

L’utilisation d’un aliment contenant une part importante de fibres permet une gestion globale de l’alimentation plus cohérente tout au long des repas de la journée diminuant ainsi la perturbation de la flore du gros intestin. La digestion des fibres essentielles est ainsi optimisée, permettant une meilleure absorption du carburant (AGV), de l’eau et des minéraux.

 

Nos conseils

Pour vous aider à faire le bon choix

 

Opti'Prairie

Pour vos objectifs de production fourragère

 

Guideos

Apporte des solutions individualisées